Thermolaquage sur l’aluminium

Thermolaquage aluminium

Vous souhaitez appliquer un revêtement de qualité sur une pièce ou un ouvrage en aluminium, faites confiance à l’expertise de MR Entreprise pour le meilleur résultat.

L’aluminium a été protégé longtemps par une anodisation, un revêtement de nature chimique (qui pénètre d'1/3 dans le métal traité). Les anodisations sont devenues de couleurs, un peu plus tard ; et le thermolaquage est intervenu très rapidement pour offrir l’aspect décor sur des profils divers et variés.

1.       L’intérêt du thermolaquage sur l’aluminium

Les anodisations étant limitées en termes de teintes proposées, le thermolaquage est venu en complément pour apporter aux concepteurs la diversité des teintes et aspects disponibles dans la gamme poudre. Cette variété de combinaison a permis aux ouvrages de se « colorer » et d’offrir des garanties de tenue dans le temps approximativement similaires aux anodisations.

2.       L’approche technique du thermolaquage sur aluminium

L’aluminium traité en thermolaquage est généralement « qualicoaté ». Ce qui signifie que pour garantir la bonne tenue du thermolaquage sur le profil, ce dernier doit subir différentes étapes de préparation avant application de la poudre « décorative ». En règle générale les gammistes (fabriquant de profil et thermolaqueur dans la foulée) intègrent ces « process » afin de garantir à leur client, le profil sur toute sa longueur. Mais un profil est rarement utilisé dans les longueurs fabriquées.

3.       Le Thermolaquage de l’aluminium chez MR ENTREPRISE

N’étant pas équipé pour réaliser le thermolaquage en version « qualicoat », nous avons mis en place des procédures pour garantir de la même manière, une très bonne tenue dans le temps des produits traités. En effet sans utilisation de produit chimique classique et en assurant une accroche mécanique de du revêtement que nous appliquons, les résultats obtenus satisfont à un grand nombre de cas usuels d’utilisation de l’aluminium dans la conception des ouvrages courants.

4.       L’avantage de la rapidité d’utilisation

Dès que le support est revêtu, que la polymérisation s’est effectuée et que la température du produit est revenue à des températures ambiantes, ce dernier à toutes les caractéristiques nécessaires pour sa longévité.

Nota 1 : Le thermolaquage utilisant la polymérisation (cuisson), il faut que l’ouvrage ou la pièce l’admette. Ce type de revêtement n’est donc pas utilisable sur des ensembles montés de joints, ou de roulement à billes ou tout autre matériau ne supportant pas la température de cuisson.

Nota 2 : L’anodisation reste quand même une protection hyper efficace, avec une longévité certaine.

L’alumine qui se crée (comme la rouille sur un acier) sur un aluminium « attaqué » se présente de couleur blanchâtre et doit être éliminé avant un quelconque revêtement

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire